Nanoelectronic Devices and Materials | Szkopek

Recherche

Matériaux Bidimensionnels

Bande interdite vs constante de réseau dans quelques matériaux bidimensionnels.

Une grande partie de notre activité de recherche est consacrée à l’exploration et l’exploitation des matériaux bidimensionnels. Le graphène, une couche atomique de carbone, est le matériau bidimensionnel le plus connu, mais il y a beaucoup d’autres matériaux monocouches disponibles. Comme pour les semi-conducteurs, une grande polyvalence est obtenue par la composition chimique pour régler les propriétés des matériaux. La possibilité de créer des hétérostructures de cristaux 2D ouvre la porte à de nouveaux appareils électroniques. Dans notre laboratoire, nous travaillons sur la synthèse, la caractérisation et les dispositifs de graphène, le graphène hydrogéné, l’oxyde de graphène et le nitrure de bore. Il reste encore beaucoup à découvrir sur les propriétés électroniques, thermiques, optiques, mécaniques et chimiques de ces matériaux. Consultez notre liste de publication pour voir ce que nous faisons !

Garder l’électronique froid

frigo magnétique.

Réfrigérateur magnétique à base de substrat en silicium dopé.

La dissipation de la chaleur est un défi majeur pour l’électronique que ce soit dans le passé, le présent et dans le futur. Qu’il soit question de gérer la chaleur d’un ordinateur à température pièce ou de garder un ordinateur quantique froid, la chaleur représente un défi important. La réduction de la tension d’opération des transistors est une des approches les plus prometteuses afin de diminuer son impact sur une puce. Nous étudions des dispositifs quantiques tunnel, tels que des transistors à effet de champ de tunnel, qui pourraient fonctionner en dessous de la limite thermionic de 60mV / décade du courant des transistors classiques. Nous explorons également de nouvelles approches en matière de refroidissement cryogénique pour les futures technologies quantiques car les techniques de réfrigération ont évolué beaucoup plus lentement que l’électronique. L’interaction entre la chaleur et le magnétisme est riche et a conduit à l’élaboration d’un nouveau champ de recherche: caloritronics de spin. Notre objectif est de développer de nouvelles techniques de refroidissement sur puce.